carte départements Finistère Côtes d'Armor Morbihan Ille-et-Vilaine Finistère Côtes d'armor Morbihan Ille-et-Vilaine

Prix ados de la critique


Lancé en 2001 à l’initiative de l’Inspection d’Académie et du Centre départemental de documentation pédagogique, ce concours d’écriture s'adresse aux adolescents âgés de 13 à 16 ans de collèges et de seconde de lycées professionnels publics et privés d'Ille et Vilaine et prolonge le Prix Ados Rennes/Ille-et-Vilaine. Il propose aux participants inscrits ou non au Prix Ados de rédiger un article critique sur l'un des dix romans de la sélection 2008. Les cinq lauréats recevront leur prix le mercredi 4 juin 2008 au Triangle à Rennes.

 

Règlement 2008

• Ce concours s’adresse prioritairement aux adolescents âgés de 13 à 16 ans de collèges et de seconde de lycées professionnels d’Ille-et-Vilaine de l’enseignement public et privé sous contrat.

• Chaque participant est invité à rédiger un article critique portant sur l'un des dix romans de la sélection du Prix Ados Rennes-Ille-et-Vilaine 2008.

• Chaque texte doit être écrit individuellement en s’appuyant de préférence sur le travail pédagogique conduit en classe en lien ou non avec le CDI.

• Chacun des textes proposés devra obligatoirement :

  • comporter un titre qui ne soit pas celui du roman mais celui de la critique rédigée
  • ne pas excéder 1500 signes (toute lettre, tout signe de ponctuation est un signe typographique)
  • posséder un format lisible par WORD
  • mentionner le titre du roman, le nom de l’auteur ainsi que le nom du participant, son adresse personnelle, sa classe et son établissement.

 • Les critiques seront envoyées par courrier électronique avant le vendredi 2 mai 2008 à :

crdp.plj@ac-rennes.fr

ou, à défaut, par courrier à l’adresse suivante :

CDDP
« Prix Ados de la Critique »
92 rue d’Antrain CS 20620
35706 Rennes cedex 7


• Les articles critiques feront l'objet d'une sélection effectuée par un jury composé de bibliothécaires, d’enseignants-documentalistes , de professeurs de lettres et de journalistes.

• Les lauréats du Prix Ados de la Critique seront récompensés lors de la remise du Prix Ados Rennes-Ille-et-Vilaine, le mercredi 4 juin 2008 et leurs articles seront mis en ligne sur le site de l’Académie : http://www2.ac-rennes.fr/artsculture/pg_evenements.htm#lecture 

 

Les 10 titres en compétition

L’autre Pierre Bottero
Les virus de l’ombre Hicham Charif
La fiancée du désert Jean-Marie Defossez
Aussi libres qu’un rêve Manon Fargetton
Phaenomen Eric l’Homme
Sous un ciel de harpies Frédérique Lorient
Le combat d’hiver Jean-Claude Mourlevat
La fille du papillon Anne Mulpas
La fille du Dr Baudoin Marie-Aude Murail
Deux fois rien Marie-Sophie Vermot

 

Les lauréats 2008

1er Prix
CORALIE BOETE

Collège Théophile Briant, Tinténiac
Entre sourires et larmes

2ème Prix
MARIOLINA CILURZO

Collège Saint Joseph, Janzé
Au bout de leurs rêves…

3ème Prix
MARGAUX SALMON

Collège Pierre Brossolette, Bruz
Mieux vaut choisir que subir

4ème Prix
MARION ROUAULT

Collège Théophile Briant, Tinténiac
Qui est l’un qui est l’Autre ?

5ème Prix
FIRDAOUS EL ANDALOUSSI

Collège Malifeu, Rennes
L’humour dans sa complexité

 

Les critiques primées 2008

1er Prix
CORALIE BOETE

3ème, collège Théophile Briant, Tinténiac

La fille du papillon Anne Mulpas

Entre sourires et larmes

Solveig, 16 ans, sa vie, ses problèmes et ses joies.

C'est tout simplement un journal intime. Mais version moderne, sur ordinateur ! Bonne idée non ? Après tout, ne vivons-nous pas au XXIème siècle ? Une époque où une bonne partie de nos activités est informatisée ?

Ajouté à cela un style d'écriture qui nous touche par son authenticité. En lisant le journal de Solveig, on a l'impression que l'on aurait pu l'écrire. On se reconnaît dans cette ambiance «d'ado» entrant dans l'âge «adulte». Et évidement, tout ce qui va avec : les garçons, les sorties, les parents ! Ce journal nous fait du bien. Notre vie ne va pas si mal finalement. Solveig semble traîner sa vie derrière elle ! Un vrai boulet ! Et pourtant ses problèmes ne sont pas si graves car ils peuvent toujours s'arranger. Son vrai problème, c'est l'absence de sa mère, décédée lorsqu'elle était petite. Cette présence réconfortante lui manque tellement. Si sa mère était encore là peut-être aurait-elle moins de problème ? Et son père, le fameux papillon, un jour ici, un autre là-bas. Peut-elle compter sur lui ?

Dans ce roman, il y a peu de personnage comme si cette histoire se déroulait dans une bulle à part, indépendante, fragile aussi. Cette adolescente, tête à claques quelques fois, mais à qui on s'attache dès les premières lignes devrait vivre ses plus belles années. Et pourtant, elles semblent être les plus difficiles : un rien, un grain de sable et tout se trouble. Solveig, un peu comédienne, n'imaginerait-elle pas sa vie comme une tragédie ?


2ème Prix
MARIOLINA CILURZO

3ème, collège Saint Joseph, Janzé

Aussi libres qu’un rêve Manon Fargetton

Au bout de leurs rêves…

Défier les lois.
Oser donner son avis.
Se battre pour des idéaux.
Et choisir. Choisir un métier, choisir une passion, choisir de procréer, choisir son président… Choisir sa vie.

Voici tant de choses que Silnoa, sa sœur et leurs amis ne peuvent faire. Sous la terreur. Sous la propagande et le culte de la personnalité. Sous la pression politique et les secrets d’état. Sous les discriminations et la dictature.

Jusqu’au jour où tout bascule. Ils découvrent qui ils sont vraiment, d’où ils viennent, sur quelles bases leur monde est bâti.

Puis vient la lutte contre le mensonge. Contre les quotas et les répressions. Ils se battent pour un rêve commun. Un rêve de liberté, car dans leur monde il n’y a qu’au combat qu’on est libre. L’amitié, l’amour et la révolte les unissent. Pour moi, c’est ce message que Aussi libres qu’un rêve veut faire passer. Qu’en unissant nos forces, tout est possible.

Avec une écriture raffinée, une touche d’humour, une grande conviction, une imagination débordante et des personnages attachants, Manon Fargetton a su nous convaincre qu’il ne faut jamais laisser son avenir être tracé par quelqu’un, que ce soit dans la vie personnelle ou politique.


3ème Prix
MARGAUX SALMON

4ème, collège Pierre Brossolette, Bruz

Aussi libres qu’un rêve Manon Fargetton

Mieux vaut choisir que subir

Choisir un métier est quelque chose d’important, voire parfois de contraignant. Mais à la fin du XXIème siècle la question ne se pose plus : l’accès à un métier est régi par la loi des Dates de naissance. Ainsi Sinöa et Sineï sont jumelles, mais l’une née en Décembre est destinée à l’affreux métier de filtreuse d’algues, alors que pour l’autre née dans les premières minutes de Janvier, s’ouvrent les portes du show business. Dans cette société futuriste, les jeunes filles acceptent bon gré malgré leur sort jusqu’à la rencontre avec un jeune chanteur rebelle, Kléano, dont les origines ne sont pas celles qu’on lui avait tant vantées. Il se révolte entraînant ses nouvelles amies et le fils illégitime du président, dans un grand mouvement de manifestation …

Aussi libres qu’un rêve est une histoire basée sur le mensonge et le suspense. A partir de l’organisation actuelle de la société, Manon Fargetton, son auteur, ose se projeter dans l’avenir pour dénoncer les conséquences et les risques de la télé réalité. Elle montre aussi que l’union fait la force : face à une injustice, on peut toujours, en restant solidaire, y remédier. Certains, comme Kléano, sont même prêts à sacrifier leur vie pour faire triompher la justice.

La construction des personnages est habile. Kléano, grâce à sa témérité, se montre plus attachant que Nériss. La personnalité du dictateur Chan Wallow est aussi bien cernée. C’est quelqu’un qu’on ne peut apprécier tant il manque d’honnêteté : il contredit sa loi, se fait obéir par la force et va jusqu’à tuer son fils.

Plein de rebondissements, l’histoire captive et maintient le lecteur en éveil jusqu’à la fin. Ce n’est qu’au dernier moment que l’on apprend leur triomphe.

Alors si vous pouvez vous autoriser un peu de temps et que le monde de la fiction vous interpelle, n’hésitez pas à ouvrir ce roman : il saura vous transporter vers des horizons futuristes et envoûtants.

4ème Prix
MARION ROUAULT

3ème, collège Théophile Briant, Tinténiac

L’autre Pierre Bottero

Qui est l’un, qui est l’Autre ?

Natan et Shaé sont deux adolescents, à vue d'œil totalement différents. Ils sont pourtant unis plus que personne par le sang des 7 familles. Métamorphe, Bâtisseur et Guérisseur pour l'une, Scholiaste, Cogiste et Mnésique pour l'autre. La septième, Guide, prendra l'apparence de Rafi, mystérieux personnage qui va venir en aide à nos deux héros durant leur périple : détruire l'Autre. Entité maléfique enfermée depuis 3 000 ans, qui, libérée, se divise en trois parties : Jalaab, la force, que Natan et Shaé devront combattre, Onjü, le coeur, et Eqkter, l'âme.

Une porte s'est ouverte. Deux mondes se mélangent : le fictif et le réel. Je ne sais plus qui est qui : mon voisin ne serait-il pas Cogiste ou Bâtisseur ? Ma mère ne serait-elle pas Scholiaste ou Guérisseur ? Et vous, et moi, qui sommes nous vraiment ? Peut-être avons-nous en chacun de nous une hyène qui sommeille...? Je vois le monde d'une autre façon.

Ce livre est intriguant, écrit en une langue fluide, chargée d'émotions. Un monde d'images et de mots, d'idées débordantes. C'est plus qu'un livre, c'est une invitation à voyager au-delà de ce qu'on voit. Les péripéties sont pleines de reliefs, le monde de Natan et de Shaé est turbulent. Tantôt doux quand ils apprennent à se connaître, tantôt agité quand il s'agit de survivre. Jamais, on ne trouve de vide, leur aventure est captivante. Pierre Bottero sait faire ressortir des émotions. Les histoires se gravent comme une pointe, pour ne plus se retirer.

Les mots choisis par Bottero nous amènent à ce monde imaginaire, si palpable... Un seul tome ne pouvait suffire à calmer notre soif de Shaé et Natan...

5ème Prix
FIRDAOUS EL ANDALOUSSI

3ème, collège Malifeu, Rennes

La fille du Dr Baudoin Marie-Aude Murail

L’humour dans sa complexité

Violaine est enceinte de son copain et en plus elle ne l'aime pas ! Je n'aimerais pas être à sa place et je pense que vous non plus... A peine 17 ans et pouf un bébé dans le ventre. Juste à cause d'une petite bêtise ! La poisse l'année du bac en plus, pauvre Violaine... Que va-t-elle faire ? Va-t-elle avorter ? Ou le garder ? Va-t-elle avouer à Dominique qu'elle est enceinte de lui ? Va-t-elle l'avouer à ses parents ? Et bien vous le saurez en lisant ce livre entraînant qui vous emportera loin, très loin vers un monde fait de cachou Lajaunie, de mystérieux jeune homme aux yeux d'âne, de vomi, de grippe, de vacances à la mer, de parents bornés, de petit frère très protecteur, de petite soeur surdouée et de poubelle... Vous vivrez à travers la vie pleine de rebondissements de Violaine, et attention ! Pas question de la laisser tomber ! Une fois que vous vous êtes embarqué avec elle dans cette histoire vous ne pourrez plus en sortir. Mais je sais bien qu'il ne vous viendra même pas à l'esprit l'idée d'en sortir, vous aurez le sourire aux lèvres rien qu'à l'idée de lire la page suivante. Vous enchaînerez les chapitres et quand ça se terminera... Vous vous étonnerez d'avoir oublié douche, téléphone et même devoirs.

 

La remise des prix