carte départements Finistère Côtes d'Armor Morbihan Ille-et-Vilaine Finistère Côtes d'armor Morbihan Ille-et-Vilaine

Le public concerné


Le Prix s’adresse à tous les lycéens des établissements publics locaux d’enseignement (EPLE) de la France métropolitaine, aux établissements privés sous contrat, aux établissements de l’agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE) et à ceux de la mission laïque française, de la classe de seconde aux classes de BTS. Le Goncourt des lycéens s’inscrit dans le cadre des horaires d’enseignement habituels de la classe qu’il mobilise à ce titre dans son ensemble.

En effet, le Goncourt des lycéens doit mobiliser des classes entières en effectifs complets . Il n’est pas une activité de club de lecture réservée à des élèves volontaires.

Le Ministère et la Fnac choisissent conjointement les établissements qui participent à l’opération, en lien avec les services rectoraux des délégations académiques à l’éducation artistique et à l’action culturelle. De ce point de vue, ils portent une attention particulière à la candidature des lycées professionnels et des lycées situés en zone rurale.

Pour favoriser le renouvellement des lycées participants, les établissements devront respecter un délai de 3 ans minimum entre deux participations.

Le Ministère et la Fnac choisissent conjointement les établissements qui participent à l’opération, en lien avec les services rectoraux des délégations académiques à l’éducation artistique et à l’action culturelle et l’association « Bruit de lire ». De ce point de vue, ils portent une attention particulière à la candidature des lycées professionnels et des lycées situés en zone rurale.

L’inscription au PGL implique une acceptation totale, sans restriction aucune, de la sélection Goncourt. Depuis 1998, le PGL se doit de prendre en compte « la sélection Goncourt, toute cette sélection, et rien que cette sélection ». Cette récente exigence de l’Académie conditionne l’octroi du label « Goncourt ».

Les élèves doivent-ils tout lire ?

Il faut absolument tendre vers la lecture intégrale de la sélection. Le peuvent-ils ? De plus en plus d'élèves parviennent à tout lire dans les délais. Chaque classe doit avoir tout lu. Pour ce faire, il est évidemment nécessaire de proposer l’intégralité de la sélection aux élèves, quels que soient les œuvres et leur contenu.