carte départements Finistère Côtes d'Armor Morbihan Ille-et-Vilaine Finistère Côtes d'armor Morbihan Ille-et-Vilaine

Le projet académique


Présentation

Plan d’accompagnement de la généralisation de l’Education à l’Environnement pour un Développement Durable (EEDD)

 

Axes stratégiques 2004 – 2007

 

Logo EEDD

Ce plan stratégique définit les grands axes de l’accompagnement, sur trois ans, de la généralisation de l’Education à l’Environnement pour un Développement Durable (EEDD) dans l’académie de Rennes. Il s’appuie sur des éléments de diagnostic académiques et sur un travail de réflexion engagé au cours de l’année scolaire 2003 - 2004.

La recherche d’une meilleure connaissance de l’existant, et en particulier l’identification plus précise des leviers, mais aussi des besoins propres aux équipes de terrain, sera poursuivie lors de l’année 2004 – 2005. Au cours de cette première année sera privilégiée une approche « modeste », mais pragmatique et opératoire, qui nourrira à la fois notre connaissance et notre réflexion collectives. Celles-ci seront susceptibles de conduire à des évolutions du plan académique pour les deux années suivantes. La présentation qui suit ne saurait donc être considérée comme figée. Au-delà des grands axes stratégiques, elle tente malgré tout de préciser un certain nombre d’objectifs, d’actions pour atteindre ces objectifs, et d’indicateurs de suivi de ces actions.

Pilotage du dispositif
Les grands axes stratégiques
Pilotage du dispositif

Une inscription forte dans le projet académique

La généralisation de l’EEDD s’inscrit en cohérence avec les priorités du projet académique 2003 2006. La politique de relance de l’EEDD participe ainsi pleinement de la dynamique lancée autour de trois priorités, élaborées à partir du diagnostic académique.

Ces priorités académiques sont :

  • L’individualisation : l’EEDD, par l’approche systémique qui la caractérise, constitue un domaine privilégié pour tous les dispositifs qui ouvrent à la fois des espaces de décloisonnements disciplinaires, de pédagogies de projets, de développement de l’autonomie des élèves et du travail personnel.
  • La responsabilisation : l’EEDD, par son entrée sur les comportements fondés sur des valeurs, conduit à la notion d’engagement, individuel ou collectif, et plus généralement à l’éducation à la citoyenneté et à la responsabilité. Les compétences qu’elle permet de développer sont en outre à relier fortement aux problématiques de santé, physique, psychique, et sociale, des adolescents.
  • L’internationalisation : l’EEDD, par la prise en compte de différentes échelles d’espace, incluant en particulier la question des relations Nord Sud, impose une ouverture aux territoires et au monde. C’est également un domaine privilégié pour les échanges européens, le développement durable constituant une des trois priorités politiques affichées par la commission européenne.

Par son inscription forte dans le projet académique, la généralisation de l’EEDD, loin de constituer un domaine isolé ou une priorité supplémentaire s’ajoutant à de nombreuses autres, participe au contraire de la cohérence d’ensemble de la politique académique pour les trois années à venir. Au delà de la formation initiale des jeunes, cette cohérence est également à rechercher du côté de la mission « formation continue des adultes ».

Une intégration dans le dispositif Arts et culture

Afin de ne pas multiplier les structures, et de faire jouer à plein les complémentarités et les synergies, dans un objectif également de cohérence des dispositifs d’action culturelle, le comité académique Arts et culture intègre la dimension EEDD et constitue l’outil fonctionnel de pilotage de ce dossier.

Ce comité, élargi en tant que de besoins aux partenaires spécifiques à la question de l’EEDD, aura pour missions l’impulsion, le suivi et l’évaluation des stratégies académiques en matière d’EEDD. Il pourra s’appuyer sur un réseau de conseillers- relais départementaux EEDD (quatre conseillers – relais départementaux ont été recrutés pour la rentrée 2004, sur des moyens DAAC, pour un volume de 48 HSE par conseiller). Un conseiller académique sera nécessaire, à moyen terme, pour coordonner l’ensemble des actions engagées.

C’est au niveau de ce comité académique que se construira la cohérence avec :

  • l’échelon de pilotage départemental (IA – DSDEN)
  • les délégations académiques (DAAC, DARIC –Délégation académique aux relations internationales et à la coopération, DAFI – Délégation académique à la Formation des personnels et à l’innovation …) et les conseillers techniques du recteur
  • le CRDP et ses sites départementaux
  • les services rectoraux (DEAE – Division des établissements et de l’action éducative)
  • les corps d’inspection
  • les services de l’Etat (DIREN, DRIRE, mais aussi DRAF, DRAM …) et les autres partenaires institutionnels (ADEME …).

La mutualisation entre la DAAC et le CRDP de Bretagne facilitera un recours unique aux ressources documentaires, encouragera les publications, et permettra d’organiser des animations de proximité.

La mise en place de relais entre l’échelon académique et les échelons départementaux et locaux apparaît par ailleurs indispensable pour mieux renforcer la cohérence d’ensemble. Les IA – DSDEN seront sensibilisés à cette question à l’occasion de rencontres avec le responsable académique. Au niveau de chaque département pourrait être installé un groupe de travail EEDD, chargé de réaliser un bilan annuel de la généralisation, et d’impulser les actions. Ce groupe pourrait utilement s’appuyer sur un réseau de correspondants EEDD (un correspondant par circonscription pour le premier degré, un correspondant par établissement pour le second degré).
Les bassins d’animation de la politique éducative (BAPE) apparaissent dans ce contexte comme des niveaux d’action pertinents. C’est en effet dans ce cadre que peuvent efficacement être envisagées les questions de cohérence verticale et de liaison inter degrés et inter cycles. C’est aussi un niveau opérationnel d’entrée dans les problématiques liées aux territoires. Les comités de pilotage des bassins seront sensibilisés à l’introduction de ces problématiques dans les plans de travail des bassins.

Des outils de communication

Un espace EEDD a été réservé sur le site académique. Il permettra un affichage de la politique académique en matière d’EEDD.
Outre des liens avec les textes ministériels de référence, il présentera régulièrement l’état de la réflexion au niveau académique, et des éléments d’évaluation de l’avancée de la généralisation.
Un site EEDD, commun DAAC / CRDP, sera ouvert rapidement. Il mettra à la disposition de tous un certain nombre d’apports théoriques et des ressources propres au territoire de l’académie. Des textes et des informations sont également prévus concernant les liens entre EEDD et individualisation (IDD, TPE, PPCP, ECJS), responsabilisation (liens santé/citoyenneté), internationalisation (ouverture sur les territoires, dimension européenne, relations Nord – Sud, liens avec les projets portant sur le développement et la solidarité internationale).
Une entrée sera également possible à partir du site Arts et Culture.

Une politique de formation des personnels

Dès l’année 2003- 2004, un certain nombre de formations ont été inscrites au Plan Académique de Formation, et ont fait l’objet d’un affichage spécifique EEDD. Elles portent à la fois sur la construction de projets, sur les relations entre le premier et le second degré, sur l’introduction de la problématique du développement durable dans les enseignements et dans les dispositifs transversaux. A l’avenir, il y aura nécessité de réfléchir à la construction concertée de l’offre. Il s’agira en particulier de mettre en cohérence les actions de formation proposées par les différents acteurs. Dès cette année, cette réflexion sera initiée dans le cadre du groupe de travail « responsabilisation » mis en place par la DAFI (Délégation académique à la formation des personnels et à l’innovation). Un bilan des actions de formation mises en œuvre sera réalisé chaque année.

Une réflexion est également à conduire concernant la formation initiale et continue des personnels de direction. Enfin, des réunions de travail sont prévues avec l’IUFM, afin de définir une stratégie pour la formation initiale des professeurs d’école et des professeurs de lycée et collège.

Les grands axes stratégiques

Préciser les concepts

Le flou d’un certain nombre de concepts peut constituer un frein à l’engagement des équipes. La nécessité d’asseoir scientifiquement le vocabulaire, et de construire une culture partagée dans ce domaine, apparaît comme un préalable indispensable à la généralisation.

Actions

Réalisation de documents s’appuyant sur des exemples académiques.
2004/2005 : Engagement d’une réflexion transdisciplinaire, par un groupe de travail d’inspecteurs (IA-IPR, IEN-ET), sur les principaux concepts utilisés en classe : environnement, développement durable, principe de précaution, gouvernance (par exemple sur cette notion de gouvernance, réflexions s’appuyant sur le projet d’équipes universitaires pluridisciplinaires concernant le parc marin d’Iroise).
Mise en ligne des documents produits par le groupe sur le site EEDD.

Information des cadres académiques sur le Développement Durable
2004/2005 : Organisation d’une table ronde au rectorat (DIREN, Universitaire, vice-présidente du conseil régional chargée du développement durable). Dossier spécial « développement durable » dans le magazine de l’académie de Rennes (« Bloc notes » de décembre 2004)

Constitution d’un réseau de personnes ressources
2004/2005 : Formation de personnes ressources dans le cadre d’un stage proposé par le pôle de ressources CST (Culture scientifique et technique), autour des questions du modèle agricole, et inscrit au Plan Académique de Formation.
2005/2007 : Mutualisation sur le site EEDD des actions de formation de l’année précédente. Poursuite de la constitution d’un réseau académique de personnes ressources.
Mise en place d’un GIR (Groupe Innovation Recherche) sur ces problématiques.

Indicateurs de suivi

Importance de la consultation du site EEDD
Nombre de professeurs formés

Faire avancer l'EEDD dans les enseignements et dans les dispositifs transversaux

Les informations dont on dispose quant à l’état de la mise en œuvre effective dans les classes sont très fragmentaires, mais laissent penser que les incitations présentes de façon souvent bien explicite dans les programmes sont assez peu suivies pour l’instant. Au niveau des dispositifs transversaux à l’inverse, les problématiques EEDD sont largement exploitées, mais nécessitent d’être davantage reconnues et mutualisées.

Actions

Mise en place d’animations académiques
2004/2005 : Organisation d’animations disciplinaires sur la relecture des programmes de collège : (en particulier autour du programme de sciences de la vie et de la Terre paru au BO du 9 septembre 2004) par les IA IPR. Travail sur les convergences et les cohérences disciplinaires en sixième.
Intégration de la dimension « développement durable » dans les animations académiques portant sur l’enseignement en lycée général et en lycée professionnel.
2005/2007 – Poursuite aux autres niveaux du collège. Possibilité d’animations interdisciplinaires autour des thèmes de convergence du pôle sciences et géographie.
Animations pédagogiques dans le premier degré.

Sensibilisation des conseillers pédagogiques du premier degré
2004/2005
: Interventions sur l’EEDD dans les conseils d’IEN et dans les réunions départementales de conseillers pédagogiques.

Réalisation de documents disciplinaires
2004/2005
: Mise à disposition sur le site académique de documents disciplinaires synthétiques mettant en évidence les différentes entrées et les points d’ancrage dans les programmes de collège, de lycée, de lycée professionnel.
Incitations et liens vers les sites disciplinaires.

Mutualisation et valorisation des pratiques de classe
2004/2007
: Repérage de séances ou de pratiques pédagogiques intéressantes à l’occasion de visites de classes ou d’inspections (premier et second degré). Incitation de tous les inspecteurs à intégrer cette dimension dans leurs observations en classe. Réalisation d’une fiche d’observation commune. Mise en ligne sur l’espace EEDD ou sur les sites disciplinaires.
Repérage et la valorisation des innovations (DAFI).

Soutien des Itinéraires de découvertes
Repérage d’Itinéraires de découverte en lien avec l’EEDD. Mise en ligne sur l’espace IDD du site académique d’exemples montrant la diversité des entrées et des croisements disciplinaires possibles.
2004/2005 : Identification et suivi de quelques établissements où sont menées des expériences intéressantes
2005/2007 : Suivi plus large et moins ciblé.

Accompagnement des Travaux personnels encadrés et des PPCP
2004/2005 : Mise en place d’un forum mettant en relation les élèves de première préparant des TPE autour de thèmes environnementaux et les chercheurs du Centre Armoricain de Recherches sur l’Environnement (CAREN)
2005/2007 : Après évaluation de l’opération, poursuite ou évolution du dispositif, en y intégrant les PPC

Réflexion autour de l’ECJS
2004/2005 : Repérage de ce qui se fait actuellement dans l’académie en ECJS. Mise en ligne d’un document précisant les notions d’EEDD qu’il est possible de construire dans ce cadre

Indicateurs de suivi

Mentions de l’EEDD dans les rapports d’inspection.
Evaluation de la mise en œuvre à l’occasion des entretiens.
Nombre d’IDD, de TPE, de PPCP dont les thèmes concernent directement l’EEDD.
Fréquentation du forum du CAREN

Développer l'EEDD dans les projets d'écoles et les projets d'établissements

La généralisation implique une aide accrue des équipes à la construction de projets, cette compétence étant loin d’être partagée par les enseignants. Au-delà, est également posée la nécessité de la mise en place de temps forts dans le cursus des élèves, qui rend très importante la dimension établissement. Une mobilisation des équipes de direction, au niveau pertinent des bassins, apparaît essentielle.

Actions

Aide aux projets d’action culturelle
2004/2005 : Poursuite du diagnostic académique (Ateliers scientifiques, classes environnement, projets innovants…). Alimentation de la base académique d’actions pédagogiques RENNET, afin d’assurer une meilleure visibilité académique des projets existants. Repérage et valorisation des actions par les conseillers relais départementaux EEDD.
2004/2006 : Aide à l’élaboration et à la mise en œuvre des projets, suivi et évaluation, par les conseillers relais départementaux EEDD.

Inscription de l’EEDD dans les projets d’école et les projets d’établissements
2004/2005 : Sensibilisation des chefs d’établissements et des IEN de circonscriptions.
2005/2007 : Formations de bassin sur les problématiques EEDD : concepts, liens avec le projet académique, pédagogie de projet, parcours EEDD, évaluation.

Un document d’aide à la construction de projets pourrait être réalisé, reprenant les principes éthiques et présentant des conseils pratiques en termes de partenariats et de recherche de financements.

Soutien aux projets d’ouverture internationale
Il s’agira, dès l’année 2004 – 2005, d’encourager les écoles et les établissements à s’engager dans des projets Coménius et Léonardo liés à l’EEDD.
Des pistes pourraient également être recherchées en liaison avec le réseau des écoles de l’UNESCO.
Enfin, des collaborations intéressantes pourraient être développées avec les établissements français de la zone AEFE associée à l’académie de Rennes (Afrique orientale et australe).

Indicateurs de suivi

Place de l’EEDD dans les projets d’école et d’établissement
Nombre de projets EEDD recensés par la DAAC
Bilans d’activité des professeurs relais départementaux
Nombre de projets Coménius et Léonardo « EEDD »

Mettre des ressources à la disposition des équipes

La mobilisation des équipes se heurte souvent, en matière d’EEDD, à la difficulté à trouver les ressources pertinentes et directement utilisables pour un projet donné. Les ressources ne manquent pas, mais en raison même de leur quantité, elles ne sont pas faciles à identifier.

Actions

Mise en place d’un site EEDD
2004/2007 : Ouverture de l’espace fin janvier 2005. Mise en ligne d’indications bibliographiques régionales, de personnes et sites ressources, de présentations de projets, de démarches pédagogiques propres à l’EEDD.

Réalisation d’outils d’aide aux démarches de recherches par thèmes
2004/2005 : Procédures de recherche sur le thème de l’eau, avec l’aide des conseillers relais départementaux, et des groupes sciences
2005/2007 : Extension à d’autres thèmes : énergie, déchets, milieu marin, air, changement climatique…

Constitution progressive d’un pôle de ressources académiques
Ce pôle mutualisé (Académie, CRDP, IUFM, CCSTI, DRAC …), distinct du pôle CST, permettra à terme :

  • L’organisation de manifestations
  • L’aide aux projets
  • La formation de personnes ressources …

Une réflexion doit également être entreprise concernant la politique documentaire dans les établissements, en liaison avec le CRDP de Bretagne et les inspecteurs établissements et vie scolaire, afin d’aider à la constitution de fonds EEDD.

Indicateurs de suivi

Mesure de la fréquentation de l’espace EEDD sur le site
Evaluation par les conseillers relais départementaux de l’utilisation des outils mis à disposition.

Conforter les relations partenariales

Il s’agit pour une part de faire mieux connaître les ressources partenariales pertinentes, mais surtout de réinterroger les principes mêmes du partenariat, ses modalités, qui ne doivent pas se limiter à l’introduction d’intervenants extérieurs à l’école, et ses objectifs.

Actions

Elaboration d’une charte académique de l’EEDD
La charte académique, en précisant les valeurs et les principes sur lesquelles repose l’EEDD dans l’académie de Rennes, les grands axes d’actions, et le fonctionnement en réseau qu’elle privilégie, constituera un document précieux dans l’établissement de relations avec les différents partenaires.
2004/2005 : Travail de réflexion collectif sur les principes et les valeurs, sur la place des partenaires, et plus généralement sur la question des compétences.
2005/2006 : Rédaction de la charte académique.

Construction de chartes de partenariats
2004/2005 : rencontres avec les différents partenaires intervenant aux différents niveaux. Présentation des attentes de l’institution et identification des compétences des partenaires.
2005/2007 : Signature de chartes de partenariats (institutions, collectivités, associations …)

Au niveau académique, une liaison régulière a été mise en place avec les partenaires (conseil régional, ADEME, CIELE, DRAF…). Des relations interministérielles seront également établies dans le cadre du pôle « Environnement » mis en place par Madame le préfet de région, et dont la responsabilité est confiée au DIREN Bretagne..

Dès l’année 2005, devrait être signée une charte de politique contractuelle, organisant le partenariat entre la région Bretagne et l’académie de Rennes. Un des quatre axes de la contractualisation portera sur le développement durable. Il s’agit en particulier de favoriser la mise en place, dans les lycées, d’agendas 21 d’établissement, s’inscrivant dans le futur agenda 21 régional. Les efforts porteront notamment sur les problématiques de l’énergie, des déchets et de l’eau.

Michel Chouzier
IA-IPR SVT