carte départements Finistère Côtes d'Armor Morbihan Ille-et-Vilaine Finistère Côtes d'armor Morbihan Ille-et-Vilaine

Intentions et objectifs de l'opération


Deux mois de lectures, d'activités et d'apprentissages intensifs avec l'enjeu de proclamer un prix littéraire qui soit représentatif d'un jeune public lycéen et de ses valeurs : le Prix Goncourt des Lycéens au sens strict représente avant tout une incitation à la lecture en milieu scolaire lycéen. L’ensemble de l’opération va bien au-delà : il s’agit ni plus ni moins de contribuer à la réalisation des objectifs fondamentaux de l’enseignement du français en lycée que sont la constitution d'une culture, la formation personnelle, et  la formation du citoyen.

La lecture des lycéens a été longtemps accaparée par tout un ensemble de pratiques aussi bien scolaires (étude obligée des classiques, lecture analytique des extraits, lecture des manuels, toutes disciplines confondues) que sociales (lecture de magazines traversés, soit par une culture lycéenne commune, soit par des centres intérêts particuliers). Entre lecture-institution et lecture-consommation, ces usages prescrits en viennent parfois à inhiber des comportements de lecteur autonome, érodant par là le goût pour la lecture.

En recentrant leurs finalités sur l’ouverture culturelle et sur la formation de l‘esprit critique, les nouvelles instructions officielles de français placent, comme on le sait, la lecture cursive au même rang, sinon sur le même plan, que la lecture analytique. D'autre part, le programme accorde une place majeure à l'approche des mouvements littéraires et culturels.

Partant de ces constats, le Goncourt des Lycéens s'est fixé les objectifs suivants :

1 - Stimuler la lecture au lycée en s'appuyant sur la littérature contemporaine, si récente qu'elle est encore un événement littéraire (une « mêlée littéraire », ont pu écrire Anne-Marie Chartier et Jean Hébrard dans Discours sur la lecture : 1880-1980).

2 - Par la possibilité donnée aux lycéens d'élire leur œuvre préférée, remotiver l'acte de lire en lui conférant un enjeu et une légitimité.

3 - Donner corps à cette stimulation en introduisant la lecture de l'événement littéraire dans la salle de classe même, et dans l'emploi du temps de français, c'est-à-dire en installant dans des lieux et temps à la fois fonctionnels et symboliques un pôle d'activité culturelle attractif pour le public scolaire.

4 - Contribuer à former la réflexion (et notamment les compétences en argumentation) en suscitant la confrontation, au sein du groupe-classe, des différents points de vue sur les œuvres de la sélection.

5 - Amener à une réévaluation du corpus des classiques après l'expérience de lecture des contemporains.

6 - Favoriser la responsabilisation de chacun des élèves en les amenant à prendre position sur les œuvres et à assumer leurs choix lors de rencontres dépassant le cadre de la classe : débats avec d’autres comités de lecteurs, interviews, délibérations régionales et nationales, sans oublier les rencontres avec les écrivains.

7 - Par un contact direct avec les œuvres et si possible avec leurs auteurs, sensibiliser les élèves aux enjeux et aux problématiques posés par la création et la réception littéraires.